Délégationdes Alpes-Maritimes

Dix ans de bénévolat

Un anniversaire qui compte

« Hier ancienne libraire, aujourd’hui jeune retraitée, responsable des campagnes et de la documentation à la délégation des Alpes-Maritimes du Secours Catholique basée à Nice […] ». Francine Basler, qui fête en 2012 ses dix ans de bénévolat au Secours Catholique, a rédigé ce récit et nous fait partager son expérience du bénévolat :

Dix ans de bénévolat

« Un matin de décembre 2002, j’entrai au Salon des associations et j’aperçus le stand du Secours Catholique. Comme une madeleine de Proust, surgirent quelques images : la messe du dimanche, les Mères de l’Assomption, la prière du soir, le poisson du vendredi, le carême, avec les bonbons en cachette ! Que de beaux souvenirs à l’heure de la retraite… Mais la nostalgie, le tête à tête avec un chat ou la pousse exceptionnelle de géraniums ne remplissent pas de nouveaux lendemains. Je m’intéresse à la société dans laquelle je vis. J’existe à travers elle, donc je participe. Je l’ai fait en travaillant, en payant des cotisations imposées, en me soumettant aux lois.

Maintenant, je me sens libre, je choisis de donner de mon temps, à mon rythme, à ma façon. Mes seules obligations sont morales, dans le respect des responsabilités que j’ai acceptées. Orientée et soutenue par un encadrement à l’écoute, j’ai trouvé ma place, ma vraie place. Toutes ces valeurs auxquelles je crois, je peux enfin les vivre et les partager.

S’engager dans le bénévolat, c’est aussi garder l’esprit critique, et cette liberté permet de s’exprimer, d’être une "sentinelle" pour celles et ceux qui nous font confiance, à travers leurs dons. Dans quelques semaines, vous découvrirez les nouvelles campagnes du Secours Catholique : celle de la Collecte nationale, puis celle de Noël, "10 Millions d’étoiles". Sur les affiches, les bénévoles sont à l’honneur, fiers et heureux d’être présents. Car chacun a son rôle, et le mien me permet d’organiser, d’améliorer et de développer chaque année, avec toutes les équipes, ces rendez-vous incontournables.

Enfin, pour finir, si je ne parle pas de spiritualité, c’est qu’elle est présente, évidente, dans les écoutes, les actions, les combats et la détermination de ces femmes et de ces hommes que j’ai eu la chance de rencontrer et de découvrir tout au long de ces dix belles années.

Merci à tous, et rendez-vous dans dix ans… peut-être ! »

Francine Basler

Imprimer cette page

Faites un don en ligne