Délégationdes Alpes-Maritimes

Paroles de bénévole

Une expérience de marche fraternelle

Martine Collet, bénévole aux Fleurs-de-Grasse

Marche fraternelle du temps de l’Avent.

Une expérience de marche fraternelle

Ce dimanche 4 décembre 2016, le froid est vif au lieu de rendez-vous du départ de cette marche fraternelle prévue aux abords du lac de Saint-Cassien, mais heureusement le soleil brille et promet de rapidement nous réchauffer. Nous sommes assez nombreux, venant de divers horizons.

Après un petit temps de convivialité autour d’un café bien chaud, nous nous mettons en route, chacun marchant à son rythme. Nous ferons rapidement une pause pour nous regrouper et proposer une petite animation : chacun, en disant son nom, fera un geste pour se présenter de manière ludique. Un peu de timidité pour certains, de décontraction, de naturel ou d’humour pour d’autres.

Le tour est joué : cela déride rapidement notre groupe composé de personnes venant de Grasse ainsi que du Cannet, du Rouret, de Nice, ayant différentes origines (cap-verdienne, irakienne, ivoirienne, marocaine), jeunes et moins jeunes, locaux et migrants, chrétiens et musulmans, réfugiés et accueillants, au total 35 marcheurs…

Ainsi, plus détendus, nous nous remettons en route sur le sentier de grande randonnée qui longe le lac, tantôt au bord, tantôt en surplomb avec le spectacle des montagnes en fond. Au fur et à mesure de la marche, les petits groupes discutent les uns avec les autres, s’interrompant de temps en temps pour admirer le paysage ou d’observer les oiseaux, jusqu’au moment du pique-nique, très apprécié, où le partage de ce que chacun a apporté se fait spontanément.

Consigne est donnée de réfléchir à une anecdote à partager au groupe en fin de repas et qui raconterait quelque chose de vécu à l’étranger au cours d’un voyage ou en arrivant en France. Des péripéties étonnantes ou drôles ont été évoquées, mettant une ambiance formidable au sein du groupe et permettant de faire découvrir des réalités propres aux uns ou aux autres et ainsi de mieux se connaître. Nous avons beaucoup ri et passé un très bon moment qui a contribué à créer des liens !

Sur le chemin du retour, le temps passe vite, la marche est facile, les jeunes chantent, certains s’arrêtent pour cueillir et déguster les arbouses dont les arbustes sont chargés et bien sûr, les échanges se poursuivent avec entrain.

À l’arrivée nous prenons un temps pour partager ce que chacun a vécu au cours de cette journée.

L’impression générale est très positive et même enthousiaste.

Eduarda a apprécié « les échanges et la rencontre de l’autre ».

Sherzade, réfugié irakien, a pu parler de son pays et de son histoire qui a beaucoup touché le groupe et il exprime son bonheur de s’être senti accueilli.

Hassna : « J’ai aimé sortir du quartier, marcher dans cette belle nature et j’ai beaucoup aimé discuter de nos religions avec Cécile, que je ne connaissais pas avant. »

Les jeunes ont été emballés par la découverte et par le fait d’être aussi avec des adultes.

« J’aimerais recommencer prochainement et proposer à d’autres jeunes de m’accompagner, ça m’a permis de m’ouvrir plus. » Dorice, 12 ans.

« La façon de se présenter était drôle. » Younès

Et pour tous : l’envie de renouveler très vite l’expérience.

Cette journée très enrichissante restera, je crois, au cœur de chacun, comme un beau moment de détente et de fraternité !

Martine C., bénévole aux Fleurs-de-Grasse

À l’initiative de cette journée visant à favoriser la rencontre : le Secours Catholique du quartier des Fleurs-de-Grasse (Grasse), en lien avec le groupe solidarité de la paroisse Notre-Dame-des-Fleurs, l’association des « Familles Arc-en-Ciel » de ce quartier, la Pastorale des migrants et le réseau Welcome.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne