Visuel principal de l’article
Contenu national
Thème
Accompagnement
Familles
Lien social
Commune
 

Marche Fraternelle au col du Clapier

Paragraphes de contenu
Ancre
0
Texte

Dimanche 23 octobre, la Marche fraternelle au col du Clapier a réuni plus de 50 personnes. Plus de treize nationalités étaient représentées du Mali au Togo en passant par l’Irak, le Canada ou l’Albanie. Une occasion unique de se retrouver et d’échanger des idées, des contacts et surtout de la chaleur humaine. 

 

Ancre
Titre du paragraphe
Un parfum unique…
Texte

Cette marche avait un parfum unique car elle venait après des années de Covid et les multiples confinements. Tous les marcheurs partageaient cette soif de liberté et cette immense besoin de communiquer au delà de toutes les différences sociales et religieuses. 

 

Les temps de cette promenade se composent d’une présentation de chacun des participants puis la marche et enfin une pause pique-nique qui permet de réfléchir sur notre actualité. Tous les participants étaient d’accord pour dire que les marches fraternelles leur avaient terriblement manqué.

Pour certains c’est aussi l’occasion de parler français, pour d’autres enfin le plaisir de voir des Cap Verdiens, par exemple, qui sont souvent en communauté. Les personnes ne parlant pas ou mal le français restent souvent à l’écart par crainte de ne pas être compris. Ici, cette glace était brisée et l’entente a immédiatement pris le dessus.

 

Citation

La découverte de la mixité, le bien être du partage dans la nature. Le contact avec la nature me fait du bien et je suis heureuse de le partager. Une marche fraternelle c’est enrichissant pour toute

Prénom Nom
Une marcheuse
Ancre
Titre du paragraphe
Jamila, une passion pour la marche fraternelle…
Texte

Nous avons interrogé Jamila qui faisait partie de la marche fraternelle. Jamila a 46 ans et elle est passionnée par son métier difficile d’auxiliaire de vie. Elle participe à toutes les marches fraternelles dès qu’elle le peut mais pour elle aussi cette marche était unique. « Après le confinement on avait vraiment besoin de se retrouver tous. J’ai revu des personnes que je connaissais, des migrants que j’avais croisés dans d’autres marches et cela faisait chaud au coeur de se revoir ».

Jamila était aussi heureuse de croiser dans cette marche beaucoup d’enfants qui avaient envie de communiquer. « Le miracle de ces marches c’est qu’elles rassemblent toutes les origines, les classes sociales, les âges, les religions…Cela fait du bien de ne plus se poser toutes ces questions et de se retrouver ensemble pour se connaître » confie Jamila. 

Certains même avouaient de ne pas aimer marcher. Cette rencontre était une sublime façon de se remettre au sport. 

Citation

Tous les deux mois nous organisons une marche. J’attends déjà la prochaine pour revoir mes amis et de nouvelles personnes.

Prénom Nom
Jamila
Ancre
0
Texte

 

A bientôt alors pour une nouvelle marche avec Jamila et Martine Collet notre organisatrice.

Auteur et crédits
Secours Catholique